Category Archives: Luxembourg

Aussi fort que le saké

Le 17 avril on s’embarque en direction de Tokyo. Wow! Après le haïku le reiki, après le reiki le Murakami et après le Murakami le vrai Japon! J’espère de pouvoir s’inspirer de la discipline nippone pour tenir un journal de bord régulier et poster ici mes aventures. J’espère que vous suivrez :)
Mi-avril les sakura pourraient être déjà fanés. C’est dommage parce que leur beauté cumulée est apparemment tellement enivrante que les Japonais se lâchent complètement et expriment sans retenu leur euphorie. Vraiment dommage.
Bon, j’ai trouvé un sakura devant un immeuble de notre quartier. En prenant ces images, je paraissais à l’extérieure parfaitement calme mais en mon for intérieur c’était le feu d’artifice :)
Un avant goût, j’espère :)


Advertisements

Un métier de rêves

2 adresses de fleuristes à recommander à Luxembourg:
Ellebore Fleuriste, 16, rue Beaumont
Fleuristes Eden, 3 Côte d’Eich


On quitte cette ville pour

Aujourd’hui, on quitte cette ville,

Luxembourg, pour une ville à l’extrême opposé de ce qui caractérise celle-ci: il faudra faire attention aux pickpockets,les gens vont parler haut, rire et gesticuler, s’énerver et crier beaucoup, ils vont être habillés avec plus de liberté et de fantaisie peut-être, les bus vont être probablement en retard et il va faire plus chaud.
Ce soir on s’envole pour Rome !

Dans quatre jours je vais de nouveau être là, et je vais rammener, j’espère, beaucoup de “clichés” en ayant déssoulé peut-être de quelques clichés ;)


Digital park bench

J’ai un besoin de m‘expliquer pourquoi je fais ce qui me plaît, et pourquoi j’aime, ce que j’aime. C’est un trait bizarre de ma personnalité. Je me souviens d’une fois, où on a posé une question banale à moi et mon amie, genre: vous aimez plutôt le chocolat noir ou le chocolat au lait? Mon amie a dit: le chocolat au lait. Moi, j’ai dit: le noir, parce que … et c’était parti pour cinq minutes d’explications.

Allons-y alors:)

Je n’arrivais pas à me décider de faire du streetstyle photo, même si j’adore regarder les blogs qui en font. Je ne savais pas quelle idée mettre derrière ce concept, qui est: arrêter les étrangers et les photographier dans la rue…jusqu’au moment, où je tombe sur un vidéo avec Sartorialist (d’Intel Visual Life), où il exprime son idée du “digital park bench”, une des idées de base derrière son travail. Il dit, que poster des photos du style des rues, c’est donner au gens l’occasion de regarder les autres, parce que, en fait, on aime tous il y a beaucoup de gens qui aiment :) faire cela, être assis dans le parc, où devant un café et regarder la rue, regarder les gens, se laisser inspirer par leur style, lire dans leur façon de marcher, deviner leur vie, rêver …
Ca tient debout, tout ça! Vu ainsi, photographier les passants, qui ont du style, commence à devenir pour moi de l’ordre de la mission!! Je m’emballe! Comme toujours:)

Aujourd’hui, j’ai donc failli de faire ma première photo de rue. Je l’appelle “ma photo zéro”, une photo, qui est seulement dans ma tête, une photo, qu’il faut décrire :) L’objet de mon désir de photographe était une femme en manteau marron clair, avec une écharpe en soie en couleurs chaudes – surtout jaune et orange – plongée dans le début du décolleté, un pantalon slim beige, qui finissait au-dessus des chevilles, des chaussures genre derby, un chignon au-dessus de la nuque et les cheveux blancs. Elle avait au moins 80 ans, et je n’avais pas le courage de l’arrêter, quand elle fonçait vers le fin fond du Sefora avec un air déterminé :)


Où manger la meilleure Sachertorte?

Je suis faite ainsi: être une touriste m’est agréable, mais être une voyageuse – je trouve cela beaucoup plus gratifiant. Il y a un statut, que j’imagine venir avec, et qui vaut toutes les péripéties. Si j’ouvre le guide du routard, en pleine projection (de rêveuse) en voyageuse, et je vois chaque nouveau chapitre commencer par les questions comme: où boire un café? ou, où manger une glace? je ne peux pas m’empêcher de rigoler de la particularité française :)

***

Rira bien qui rira le dernier :) Voilà, aujourd’hui j’y suis aussi.

***

Luxembourg

Où boire le meilleur chocolat chaud/où manger la meilleure Sachertorte en ville?

La maison du chocolat en face du palais grand-ducal a un charme rural surprenant et des gâteaux de dimensions énormes, qui s’inspirent plutôt de la tradition culinaire germanique que française.

Je me suis mise au service de ce blog, (dur, dur :) et comme un testeur de médicament, je suis allée essayer ce dont je chante les louanges. Ma récompense était donc bien méritée :)
Cette pièce de Sachertorte m’a sauvé comme un brise-glace par un froid arctique :)

A suivre :)


Agent provocateur

Un beau jour d’hiver à Luxembourg nous étions sujets aux explications d’un agent immobilier concernant le chauffage de catégorie A dans une toute nouvelle résidence. Il nous a détaillé qu’ils utilisent comme sources d’énergie pure les panneaux solaires; plus, en cas de besoin, le chauffage au bois – le bois étant exploité au nord du pays. A part les doutes sur l’efficacité des panneaux solaires dans un pays où il pleut la plupart du temps et les doutes sur l’écologie du chauffage au bois, j’étais amusée par l’image qu’il essayait de convoyer. “Les forêts au bois au nord du pays.” On dirait qu’il parlait du Canada. Pourtant, il faut préciser que la longueur du pays est 82 km. (Largeur 57 km :)
Bon, ce pays n’a pas une nature exactement sauvage mais elle est sûrement pittoresque. Regardons bien tant qu’il y a encore les champs à flamants, les nuages qui font la planche, et les anges ultraviolets.



Our town/Luxembored?

L’automne dernier il y a eu un projet théâtral intéressant à Luxembourg, dont le résultat s’appelait “Our town/Luxembored?”. Malheureusement, je n’ai pas vu le spectacle, qui mélangeait le documentaire et les interviews, (j’espère que le soir de la représentation j’étais occupée à faire quelque chose de très très intéressant) mais j’aime beaucoup l’idée. Quand on a de l’autoréflexion, on est sauvés, n’est-ce pas?


Louis Vuitton comme un sac Auchan

Bon, j’ai commencé et puis j’ai arrêté avec cette idée des posts sur le Luxembourg, parce que j’aime bien de rester positive et je me disais, que ça allait sûrement déraper à un moment ou à un autre; ou bien carrément tout de suite :). C’est toujours possible, mais le temps presse. Il ne me reste que trois mois d’expérience authentique, alors il vaut mieux de s’y mettre tout de suite.
Allez, Loulune, courage :)

Luxembourg, c’est une destination qui m’a pris par surprise. Je n’ai jamais rêvé de le visiter. (Il n’est pas redondant de le dire! Il y bien des gens qui rêvent de visiter le Luxembourg. Clin d’oeil à nos copains marseillais :)

En tant que survivante aux six fêtes foraines nationales (auxquelles j’ai d’ailleurs participé assez joyeusement),je vais prendre ma plume électronique et mon appareil photo et je vais essayer de dévoiler un peu les parts d’ombres de ce pays et ses forces éventuelles :)

***
Part I

Louis Vuitton.
Voilà mon obsession du moment. J’ai acquis une acuité du regard unique quant au discernement du sac LV dans la foule. Malheureusement, plus j’en voie, plus désespérée je deviens. La ville de Luxembourg compte le plus grand nombre des sacs LV par habitant, et ceux-ci deviennent, à force d’être partout, aussi ordinaires que des sacs en plastiques Auchan. Il paraît qu’un objet de luxe tient sa valeur de son inaccessibilité. Dans cette ville, le sac LV me semble n’avoir aucune valeur.

A suivre :)


%d bloggers like this: