Category Archives: Îles Canaries

Las Palmas

Les modèles colorés, fantaisistes, élégants mais différents, avec ce que le soleil apporte dans l’esprit de gai. Peu de noir ou bien le noir parce qu’il n’y a rien de mieux pour exprimer ce qu’on veut et non pas parce que c’est le plus discret, le plus facile ou le plus sûr.

Voilà une hymne à la chaussure espagnole!

C’est que, après plusieurs jours de la plage, on n’a pas seulement envie d’utiliser des mots polysyllabiques, on a aussi envie de faire du shoppiiiiiiing :)))


Gâteau surprise

J’adore la simplicité des mots qui évoquent la dolce farniente estivale: “la plage”, “le sable”, “la vague”, “la mer”. C’est une musique facile à créer qui ne demande pas beaucoup d’énergie à perpétuer. Je peux y prendre plaisir plusieurs journées de suite.
Pourtant, inévitablement, il arrive un moment où on recommence à avoir envie d’utiliser des mots à plusieurs syllabes.

J’avoue que j’avais une idée préconçue de le Gran Canaria, une image des vacances pas trop chères dont “le prix à payer” est la nécessité d’accepter le côté partiellement hideux du littoral parsemé d’hôtels sans goût.

Mais bienheureux ceux qui cherchent et ceux qui trouvent ;)). L’intérieur de l’île embrasse plusieurs microclimats, de l’aride à l’humide, de petites fermes où on vend des gâteaux artisanaux, et des vergers d’amandiers en fleur au mois de janvier…


A l’heure d’hiver

Absorber autant de soleil que possible.
Changer la position du transat au fil des heures et faire ainsi du transat l’aiguille qui indique l’heure sur le cadran solaire.
Lire un, deux, trois, quatre livres en une semaine.
Chausser les sandales pour aller dîner dans un petit restaurant de pêcheurs.
S’arrêter auprès d’un joueur de flûte.
Etre assis sur le mur au-dessus de l’océan, longtemps, très longtemps.

(Les îles Canaries, 2011)


%d bloggers like this: