La ville bleue sur le Danube

Ca fait déjà plusieurs années. Je revois la scène avec les trois personnes dans la classe: moi – l’interprète, un formateur, et un élève. Le sujet n’est pas très passionnant, mais il est évident que je m’applique. Je suis une professionnelle. J’arrive tout de même à suivre d’un oeil ce qui se passe dehors. Le seul participant de cette formation, le seul qui doit absorber toutes les informations qui déferlent de la bouche du formateur depuis ce matin, il fait apparemment la même chose. Quand le formateur nous tourne le dos, il me fait un clin d’oeil et il incline sa tête en direction de la fenêtre. Il y a un énorme bateau blanc, élégant, qui glisse sur la surface argentée du Danube. On se sourit. Je me demande où il se dirige, et s’il va rejoindre la mer. Les châtaignes tombent sur le trottoir derrière les grandes fenêtre blanches.

Advertisements

About atreewalker

It was a warm spring morning in the olive grove. The breeze was gentle, the air was fragrant, the time stood still. High grass, sprinkled with colourful small-headed flowers, was gently tickling my knees. Poppies were about to splash their intense red on the antic ruins. 'Look how beautiful it is all over', I whispered to the olive trees, 'a perfect time for a stroll.' I slipped my fingers into the open palms at the end of their branches and I took them for a walk. View all posts by atreewalker

2 responses to “La ville bleue sur le Danube

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: