Mensonge ultime

Le Grand Bazar n’est plus ce qu’il était, ou ce que l’on nous dit qu’il était, ou ce que les guides touristiques nous disent qu’il est.
Je ne peux pas appyuer cet énoncé avec une expérience personnelle antérieure mais d’après ce que ma mère aime raconter, quand elle était là il y a 20 ans, il fallait marchander, on POUVAIT marchander et la satisfaction de partir avec un article à un tiers du prix initial était inoubliable.

Il est le 31 octobre 2011. Nous entrons dans le Grand Bazar et nous nous arrêtons chez un vendeur des peignoirs. Il nous dit que le bleu qui nous plaît coute 55 lires et qu’il ne va pas marchander avec nous parce qu’il n’est pas comme les autres qui mettent un prix initial à 90 lires et puis descendent à 55. Nous allons alors chercher les autres. Mais ils ne sont pas comme ils nous les a décrit non plus. A un moment nos nerfs lâchent et on leur jette dans le visage: Mais vous êtes supposés de marchander quand même !
Ils font un mouvement je-m’en-foutiste de l’épaule. On se croirait dans le Life of Brian à l’envers. Il ne nous reste qu’à regarder le bon côté des choses.

About atreewalker

It was a warm spring morning in the olive grove. The breeze was gentle, the air was fragrant, the time stood still. High grass, sprinkled with colourful small-headed flowers, was gently tickling my knees. Poppies were about to splash their intense red on the antic ruins. 'Look how beautiful it is all over', I whispered to the olive trees, 'a perfect time for a stroll.' I slipped my fingers into the open palms at the end of their branches and I took them for a walk. View all posts by atreewalker

2 responses to “Mensonge ultime

  • jccesarGanesh

    Un soir étendu sous un grand chêne, Nasr Eddin philosophe :
    -Dans quel monde étrange nous vivons !!! Que la nature est mal faite ! Tout marche à l’envers, tiens par exemple, pourquoi ce chêne énorme porte-t-il de ces minuscules glands qui pendent de façon ridicule alors que la magnifique citrouille se traîne lamentablement à terre comme une tortue ?
    A ce moment là, Nasr Eddin reçoit un gland sur la tête.
    -Allah est grand! dit-il

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: